Et voilà qu’un jour
on ne se sent tendre même plus
long se stricte,

le temps du vent est devenu froid,
alors on se retranche en son en corps,
on se soustrait au résultat
des réalités ajoutées, ajustées

l’histoire devient si petite une fois les voiles levées
et au bout du chemin
s’écrit la loi d’airain.

Une fois la poudre de perle de rêves soufflée
on range dans les tiroirs
toutes ces petites miettes d’histoires,
avant de refermer la boite
on a soigneusement caressé de tendresse
chaque petit bout cassé
et à chacun un baiser
déposé
pour ne pas trop faire gagner les regrets
et en ressortir la tête droite
même si le cœur palpite un peu de coté
essoufflé
et qui boite.

Y a aussi les photos un peu déchirées
qui en vagues d’effluves sépia
nous rappellent que ce n’était pas gagné
mais qu’on avait que le choix d’essayer.

Etre boiteux du cœur
c’est joli si c’est sans rancœur.
Devant la dernière porte
passer le pas,
la canne au bout du bras,
bâton de bois
où coule la sève
de toutes ses âmes-soutiens
rencontrées en chemin.

Ses rencontres qui ont fait
pousser les fleurs en hivers,
de ciel en terre
on les emporte et se les raconte,
c’est beau et cela tient chaud

dans notre dernier tableau,
on passe le cadre
la lumière y est jolie dedans
on avance sur le petit chemin
bordé d’arbres et de lumière,
et cela sent bon de ce que l’on se souvient
de la nature après la pluie,
le bois, le vert, l’herbe, la lumière jolis
tout mélangé au temps venu du ciel.

Alors on ouvre  grand les mains,
la canne aux futurs est à terre
et de tous les souvenirs
de nos sorciers et faits
rencontrés,
on laisse s échapper
les particules liées d’avoir été en amour
pour faire bourgeonner le ciel étoilé
où nos petits plongeront leur regard
en quête d’espoirs
pour accompagner
en vœux tout jours
leur nuit où s’écrivent leur j’aimais..

02.03.2018

photo, voix, mots : Bérénice.L

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.